viernes, 12 de octubre de 2018

Le peuple sahraoui célèbre le 43ème anniversaire de la proclamation de son unité nationale à la wilaya d’Aousserd


Le peuple sahraoui célèbre aujourd'hui vendredi  le 43ème anniversaire de l'Unité nationale proclamée le 12 Octobre 1975.
La cérémonie officielle du 43e anniversaire de l'unité nationale a été débuté  en présence du président de la République, secrétaire général du Front POLISARIO, M. Brahim Ghali, de membres du secrétariat national et du gouvernement ainsi que des délégations  étrangères.
La célébration de cet évènement a été marquée, la participation populaire et officielle, par la présence de dizaines de délégations étrangères soutenant la lutte du peuple sahraoui pour la liberté et l’indépendance.
A cet égard, la réunion d’Ain Ben Tili en octobre 1975 était un message "fort" à l'invasion marocaine, où tous les Sahraouis se sont unis pour répondre aux menaces d'invasion étrangère.
La célébration de cet événement historique se tient  aujourd'hui dans les camps de réfugiés sahraouis, les territoires libérés, dans la diaspora et dans les territoires occupés du Sahara occidental malgré la répression et l’état de siège imposé par le Maroc.
La commémoration de cette Journée représente pour tous les sahraouis une occasion pour réitérer leur engagement de continuer la lutte sous la direction de leur représentant légitime, le FRONT POLISARIO pour faire aboutir leurs aspirations à la liberté et à l'indépendance dans leur propre territoire du Sahara occidental. (SPS).

martes, 9 de octubre de 2018

Les femmes sahraouies prépare la fresque pour la fête nationale


Veille à la femme de journée, le 12 octobre, l’unité nationale sahraoui prépare la peinture murale qui participent en tant que femmes de l’Union nationale des Sahraouis dans les défilés lors des célébrations qui auront lieu dans les Wilayas de Auserd. 

martes, 25 de septiembre de 2018

Claude Mangin entame une visite en Allemagne sur la situation des droits de l’homme au Sahara occidental


L’activiste des droits de l’homme Claude Mangin Asfari a entamé une visite d’information en Allemagne  sur la situation des droits de l’homme au Sahara occidental.
 La militante de la cause sahraouie a  participé à la 16° édition du Festival du film africain à Cologne. Elle était une des invitées d’honneur où ont été projetés le film DIS-LEUR QUE J’EXISTE et 4 courts métrages  THREE STOLEN CAMERAS, CAST IN SAND , BARBER SHOP SKEIKIMA et AILLEURS.
A la Municipalité de Brême, Claude Mangin Asfari, a été reçue au siège du Parlement du Land par la députée, Vice présidente de la Commission des affaires étrangères Mme Grotheer et par Hermann Kleen, le Directeur de cabinet de Christian Weber le président du Parlement. Il s’agissait de voir comment poursuivre le soutien déjà actif de Brême jusqu’au Parlement à Berlin.
Dans ce cadre , la militante des droits de l’homme a rencontré à la municipalité de  Göttingen, le directeur de l’Association des peuples menacés, Ulrich Delius où il a promis de continuer à redoubler les efforts en particulier d’organiser   de concerts  avec les autres associations Allemagnes  pour obtenir du soutien de la cause sahraoui auprès du ministère allemand des affaires étrangères et à être un porte-voix de la cause sahraouie au (HCDH) , Le Haut-commissariat des Nations unies aux droits de l'homme à Genève grâce à son statut ECOSOC.

lunes, 17 de septiembre de 2018

Sahara occidental: le quotidien allemand "Tagesspiegel" revient sur "le conflit oublié

Le quotidien allemand "Tagesspiegel" a consacré, dans sa livraison du lundi, un article à la question du Sahara occidental et aux réfugiés sahraouis qui vivent depuis longtemps dans des camps de réfugiés à Tindouf.
L'auteur de cet article a donné un rappel historique sur l'origine du conflit sahraoui, qu'il a qualifié de "conflit oublié par la communauté internationale", tout en soulignant que le Maroc exploite la richesse minérale de ce territoire.
Il a également abordé la question des réfugiés, soulignant que "plus de 160.000 ressortissants sahraouis vivent depuis longtemps dans des camps de réfugiés en Algérie, dans des circonstances difficiles".
Le quotidien en question est revenu dans l'article sur l'accord de pêche signé entre le Maroc et l'Union européenne, en mettant l'accent sur la décision de la Cour de Justice de l'Union Européenne (CJUE) qui a exclu le territoire du Sahara occidental et les eaux qui lui sont adjacentes du champ d’application de cet accord. (SPS)

miércoles, 12 de septiembre de 2018

Le Polisario réitère son soutien aux efforts de Horst Kohler

 Le membre du Secrétariat national du Front Polisario, Mohammed Beissat, a réitéré mercredi à Genève l'engagement du Polisario à soutenir les efforts de l'Envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU pour le Sahara occidental, Horst Kohler, et à reprendre les négociations directes de "bonne foi et sans aucune condition préalable avec le Maroc".
Lors d'une conférence animée à l'occasion d'un colloque organisé par le Groupe de Genève de solidarité avec le Sahara occidental, sous le thème "trois décennies pour éliminer le colonialisme, l'évaluation et les défis au Sahara occidental", le responsable sahraoui a tenu rappeler le contexte historique et juridique du Sahara occidental, depuis l'époque coloniale espagnole menant à l'occupation militaire marocaine, qui durant ces quatre dernières décennies viole quotidiennement les droits du peuple sahraoui avec l'appui de ses alliés.
Mohamed Yeslem Beissat a expliqué, dans ce contexte, que "pour mettre fin à la souffrance du peuple sahraoui de l'occupation brutale de ses territoires", il faut d'abord procéder à l'application du droit à l'autodétermination, comme avait été indiqué dans l'article 1 du Pacte international relatif aux droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels."
Le responsable sahraoui a également souligné que "la responsabilité de l'ONU ne devra pas se limiter aux efforts menés par l'Envoyé personnel du Secrétaire général et la Mission des Nations unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental (Minurso).
"L'ONU devra aussi veiller à l'application de la décision adoptée par l'Assemblée générale sur la mise en œuvre de la déclaration sur l'octroi de l'indépendance aux pays et aux peuples colonisés, en prenant des mesures à cet égard, en plus de fournir une assistance morale et matérielle par le programme des Nations unies pour l'octroi d'une assistance économique et sociale aux territoires non autonomes" (Mohammed Beissat)
Abordant la question de l'exploitation illégale des ressources naturelles des peuples et des pays sous occupation, M. Beissat a fait savoir que "la Résolution n 2621 du 12 octobre 1970 adoptée par l'Assemblée générale des Nations unies sur les activités économiques qui affectent d'une manière ou d'une autre les intérêts des pays occupés, doit être appliquée pour protéger les ressources du peuple sahraoui, exploitées illégalement par l'occupant marocain".
La résolution permet d'envisager des mesures administratives et législatives établies afin de réduire tous les projets et les activités économiques qui sont contraires à la loi ou affectent de quelque manière les intérêts et les droits des peuples colonisés comme le cas du peuple sahraoui", a appuyé le responsable sahraoui. (SPS)

jueves, 30 de agosto de 2018

L'Association de Protection des Prisonniers sahraouis tire la sonnette d'alarme sur l'état de santé des prisonniers politiques sahraouis

El Aaiun(territoires sahraouis  occupé), 30 Août 2018 (SPS) - L'Association pour la protection des prisonniers sahraouis dans les prisons marocaines a tiré la sonnette d'alarme sur l'état de santé des prisonniers politiques sahraouis qui croupissent dans les geôles marocains, en raison des conditions de leur détention et la poursuite des grèves de faim. Notamment la prison d'Ait Melloul1.
Dans ce sens les prisonniers politiques sahraouis Abdel Mawla El Hafedi et Mohamed Dada ont entamé une grève de la faim de plus de 38 jours, ainsi que  leur camarade Ali Chargui, qui a entamé  plus de 27 jours de grève de la faim
L’Association a appelé tous les organismes et les organisations internationaux de défense des droits humains à faire pression sur l’occupation marocaine pour qu’elle mette fin  à sa politique arbitraire contre les prisonniers politiques sahraouis.
A cet égard plusieurs   prisonniers politiques sahraouis ont entamé une grève de la faim pour dénoncer les conditions de détention difficiles dans les prisons d’occupation marocaines. ( SPS).

sábado, 11 de agosto de 2018

Les participants à la neuvième édition (martyr Boukhari Ahmed) de l’Université d’été qui déroule à Boumerdes

Les participants à la neuvième édition (martyr Boukhari Ahmed) de l’Université d’été qui déroule à Boumerdes (Algérie), du 4 au 15 août faible les 45 ans de la création de la F.Polisario et la luchade de sortie, engagement et détermination pour la liberté et la indépendance. Dans sa deuxième semaine, les participants accompli un acte de soutien et de solidarité avec les prisonniers politiques sahraouis dans les prisons marocaines et exigent sa libération immédiate.